Flash info

Le livre blanc d'anticipation de la Filière Industrielle Ferroviaire en ligne
_

Créer un PDF Recommander Imprimer

Nouvelle avancée pour la ligne grande vitesse Paris-Lyon : la technologie de signalisation digitale d’Alstom choisie par SNCF Réseau

25/09/2019 - Alstom.com


25 septembre 2019Alstom, en groupement avec Setec Ferroviaire, a remporté un contrat d'une valeur d’environ 50 millions d'euros auprès de SNCF Réseau pour fournir son système ERTMS[1] Niveau 2 Atlas, prédisposé au niveau 3 hybride, sur plus de 500 kilomètres de la ligne à grande vitesse Paris-Lyon. Ce projet, appelé « LGV+ Paris-Lyon », est une des premières concrétisations majeures du réseau ferré à haute performance. Alstom assurera la conception, la fourniture des équipements, les travaux d’installation, les essais et la maintenance de sa solution Atlas. Setec Ferroviaire sera en charge de la vérification de la conception, de la maîtrise d’œuvre intégrée et des essais.

La ligne Paris-Lyon, projet pilote du réseau ferré à haute-performance

La ligne à grande vitesse Paris-Lyon est l'axe le plus circulé d'Europe avec, sur le tronçon principal, 240 trains chaque jour. Elle est amenée à l'être encore davantage dans les années à venir, notamment dans le cadre de l’ouverture du marché de transport ferroviaire de voyageurs. Or, dans sa configuration actuelle, elle atteint le maximum de ses capacités. Sa modernisation est un projet prioritaire pour SNCF Réseau mais aussi pour l'Europe, qui consacre 125 millions d’euros au projet.

Il s’agit d’optimiser l’infrastructure actuelle grâce à l'innovation technologique. Dès 2025, ce sont 14 trains par sens, puis après des travaux d’infrastructure complémentaires, 16 trains en 2030, qui pourront y circuler en heure de pointe contre 13 actuellement. En parallèle, le projet permettra d’améliorer la régularité du trafic et d’adapter la ligne aux standards européens d'interopérabilité entre les pays.

Pour augmenter la performance de la ligne, SNCF Réseau prévoit de faire un saut technologique en régénérant les postes d’aiguillages par des postes informatiques, mais aussi en renforçant le système d’alimentation électrique des trains et enfin en dotant son infrastructure de plusieurs innovations technologiques : l’ERTMS 2 (système de signalisation), la Commande Centralisée du Réseau (« tour de contrôle » ferroviaire) et la Gestion Opérationnelle des Circulations 2.0.

« Le projet LGV+ Paris-Lyon est l’une des premières pierres du réseau ferré haute performance. Nous allons passer en haut débit sur cet axe clé du transport en Europe. Accroître la capacité du Réseau existant et la qualité de service des circulations sont les priorités de SNCF Réseau pour favoriser l’usage du ferroviaire. Cette collaboration avec Alstom est une avancée majeure du projet » déclare Patrick Jeantet, Président Directeur Général de SNCF Réseau.

Le système ERTMS 2, le digital au service de la signalisation ferroviaire

L’ERTMS permet de gérer en temps réel l’espacement entre deux trains, améliorant ainsi la capacité de la ligne et sa régularité tout en répondant à l’objectif d’interopérabilité entre les différents réseaux européens. L’ERTMS Niveau 2 est le système de signalisation le plus évolué, le plus fiable et le plus robuste qui existe. Il est destiné à remplacer, dans les années à venir, les 27 systèmes actuellement en service en Europe. Le système ERTMS Niveau 2 Atlas d’Alstom est une solution de signalisation digitale qui permet aux trains de circuler sans signalisation latérale.

En France, après le déploiement de la solution ERTMS Niveau 1 Atlas sur le corridor de Fret n°2 (Rotterdam/Anvers – Luxembourg -Bâle/Lyon), pour la première fois, l’ERTMS Niveau 2 Atlas sera mis en place sur une ligne grande vitesse et sans interruption du trafic.

« Nous sommes très fiers de remporter ce contrat et d’accompagner SNCF Réseau dans ses ambitions. Ce projet est une étape primordiale dans le développement du futur réseau haute performance ferroviaire en France. Après la mise en service de la technologie ERTMS Niveau 2 Atlas en Espagne sur la ligne à très grande vitesse Valladolid-León, ce contrat est une nouvelle preuve du savoir-faire d’Alstom et de son statut de leader dans ce domaine » déclare Jean-Baptiste Eyméoud, Président d’Alstom France.

A l’échelle mondiale, et fort de 15 années d’expérience dans la mise en service de solutions de signalisation digitale ERTMS, Alstom est un pionnier dans le développement et la mise en œuvre de ces solutions et un leader dans le domaine des équipements embarqués. Avec des projets dans 30 pays, Alstom a installé près de 40 % de l’équipement à la voie ERTMS Niveau 2 en service en Europe, et équipé de sa solution ERTMS Atlas plus de 8 000 trains de 200 types différents. Atlas est une solution évolutive qui s’adapte à tous les types de trafic et de besoins opérationnels : passagers et fret, grande vitesse ou suburbain.

Le système ERTMS Niveau 2 Atlas de la ligne Paris-Lyon sera développé dans le centre d’excellence Alstom des systèmes de signalisation ferroviaire, basé à Charleroi en Belgique. Le management de projet sera assuré par une équipe dédiée au siège d’Alstom à Saint-Ouen en France qui, avec plus de 2800 collaborateurs est le plus grand centre d’ingénierie ferroviaire d’Europe. A terme, une soixantaine de personnes seront mobilisées sur ce projet chez Alstom et Setec Ferroviaire. Côté SNCF Réseau, c’est aussi plus d’une cinquantaine de personnes qui seront mobilisées pour le suivi du développement ERTMS.