Flash info

La Newsletter de la FIF d'Avril-Mai-Juin 2017 en ligne
_

Créer un PDF Recommander Imprimer

Numéro 3 - Février-Mars 2017

Edito




Plus que jamais la FIF est en première ligne sur les sujets essentiels pour notre filière ferroviaire.  Elle a ainsi été associée à quatre manifestations majeures au cours de ces dernières semaines : le lancement à Bruxelles du Dialogue Industriel Européen, suite logique des préconisations du rapport Werner,  les partners days avec SNCF-Réseau pour la mise en place d'un plan d’actions commun pour la modernisation du RFN, le colloque sur l’industrie du futur dans le ferroviaire sur SIFER 2017 et enfin, le débat transport en vue des présidentielles organisé par TDIE.

Quatre évènements majeurs pour quatre enjeux majeurs : la construction de l’Europe industrielle ferroviaire, un partenariat SNCF-R – industrie au service du système ferroviaire français, une réflexion approfondie sur une industrie du futur qui est le futur de notre industrie,  un grand débat sur la politique de transport de demain pour la France, et par voie de conséquence sur l’avenir de notre filière industrielle.


Partners days : SNCF Réseau et l’industrie relèvent le défi du GPMR

lnpj

Les 24 février et 1er mars, se sont tenues deux demi-journées de travail commun à SNCF-Réseau et aux entreprises membres de la FIF sur la mise en œuvre du Grand Plan de Modernisation du Réseau (GPMR).

Les échanges engagés depuis plusieurs mois entre le Président du Réseau, Patrick Jeantet, et le Président de la FIF, Louis Nègre, ont conclu à la nécessaire mise en commun du meilleur des savoir-faire du secteur public et du secteur privé afin de relever l’énorme défi qu’est le GPMR.


Lors de ces journées techniques, Claude Solard et Jean-Pierre Audoux ont fixé les objectifs de la démarche et les travaux se sont organisés en 3 groupes thématiques :

  • Le déploiement d’ERTMS sur le réseau classique structurant ainsi que le projet « NextRegio » propre au réseau secondaire (10 000 km de lignes TER principalement à voie unique),
  • L’introduction des objets connectés sur le réseau afin de mettre sous contrôle digital différents composants de l’infrastructure et de permettre d’en optimiser la maintenance,
  • Des projets à « effet rapide » : modernisation de postes d’aiguillage, de BAL, partenariat pour fournitures, travail confié en conception-réalisation.

Des groupes de travail (dont certains ont déjà commencé leur travaux) doivent réfléchir sur les aspects contractuels qui permettront d’encadrer les résultats industriels de partenariat.


La FIF interpelle les candidats à l'élection présidentielle


(cliquez sur la photo pour visualiser la vidéo)


La FIF a répondu présent à l’appel de Louis NEGRE et Philippe DURON, co-Présidents de TDIE pour participer au Grand Débat sur les Transports, le 22 mars dernier à Paris.

Cet évènement, qui a réuni pas moins de 300 personnes, a permis aux Conseillers transports des candidats à l’élection présidentielle de présenter leur programme pour les transports de demain.

A cette occasion, la FIF a interpellé chacun d’entre eux en rappelant notamment :

  • La nécessité de mettre en cohérence la politique des transports et la politique de la filière industrielle,
  • la nécessité de mettre en place une politique volontariste de modernisation du réseau national qui s’appuye sur une coopération du secteur public et du secteur privé , et qui assurera l’avenir du système ferroviaire, que ce soit du TGV, des TER, TET ou encore du fret,
  • la nécessité de développer une politique lucide et ambitieuse à l’international en soutenant le principe de réciprocité dans l’ouverture des marchés ainsi que  le renforcement de notre compétitivité via des partenariats industriels européens.



L'industrie du futur dans le ferroviaire : une nécessité pour rester compétitif

L’industrie du Futur a été au cœur des deux derniers colloques organisés par la FIF ces dernières semaines : les quatrièmes rencontres interindustriels FIM-FIF du 21 février et un colloque FIF sur le salon SIFER le 22 mars.

Chacun de ces colloques a permis de réunir une soixantaine de sociétés et organisations professionnelles et de présenter les objectifs de ce projet dans la filière industrielle ferroviaire aisni que les moyens mis à la disposition des PME-PMI pour les accompagner dans cette démarche..

L’Industrie du Futur a ainsi été illustrée par des exemples de réalisations présentés par des PMI ou ETI (co-conception, robotisation, continuité numérique et objets connectés), une présentation des attentes de SNCF Réseau ainsi qu’une démonstration par Factory Lab d’un système de formation de peintre en réalité virtuelle.

Philippe Vasseur, Commissaire spécial à la revitalisation et la réindustrialisation des Hauts de France, a notamment souligné l’importance de ces évolutions, voire ces révolutions, très rapides du monde industriel ainsi que les outils d’aide au service des entreprises pour les accompagner et leur permettre de rester compétitifs dans ces mutations profondes.


La FIF sensibilise sur le rôle de la normalisation dans la compétitivité des entreprises

La FIF est intervenue sur SIFER dans le cadre d’une table ronde organisée par RAILENIUM sur les essais ferroviaires et leur normalisation.

Cédric GIRAUD, Conseiller Technique de la FIF, a, à cette occasion, rappelé la contribution des normes à la compétitivité des entreprises d’une manière générale, la normalisation étant à la fois, un vecteur de réduction de coût, d’amélioration de la qualité et de simplification.

La normalisation des essais renforce leur légitimité et contribue donc à leur utilisation par le secteur et à la reconnaissance des résultats par les autorités.

Cédric GIRAUD a également rappelé l’intérêt de ces activités lorsque leur application est étendue à l’identification de client ou de fournisseurs alternatifs, à l’évaluation des offres concurrentes ou à l’appui aux activités de recherche. Sur le renforcement plus spécifique de l’utilisation de simulation à des fins de certification, des normes existent déjà pour certains essais et des travaux sont en cours à l’ISO sur les simulateurs de conduite.

Un des enjeux actuels consiste à soutenir la réduction du volume des essais en ligne en recourant massivement à de la simulation numérique. C’est un projet porté par Railenium qui ne se fera pas sans normes.



« Dialogue industriel européen », première concrétisation de la Résolution Werner


Une première rencontre « Dialogue industriel européen » s’est tenue le 2 mars à Bruxelles. Cet évènement répondait à une demande exprimée par le Parlement européen dans sa résolution dite « Werner » du 9 juin 2016 sur la  « Compétitivité de l’industrie européenne de l’équipement ferroviaire ».

La Commission européenne y était représentée par ses DG GROW, TRADE et MOVE en charge respectivement de l’Industrie, des relations commerciales et des Transports.

3 ateliers ont été organisés :

  • Le contexte international, les accords de libre-échange ainsi que les règles des marchés publics
  • La demande de ferroviaire au sein du marché intérieur : comment stimuler et comment financer ?
  • Recherche, innovation et place des PME.

 A  cette occasion, la FIF est intervenue aux côtés de l’UNIFE afin de préciser la situation et les besoins spécifiques de l’industrie ferroviaire en France. Elle a demandé en particulier la mise en place d’indicateurs afin d’évaluer périodiquement la situation et son évolution.