Flash info

La Newsletter de la FIF d'Avril-Mai-Juin 2017 en ligne
_

Créer un PDF Recommander Imprimer

Numéro 2 - Décembre 2016


Edito

Louis NEGRE

Président

FIF




Comité Stratégique de Filière, « Innovation days » signature de protocole sur la signalisation avec SNCF Réseau, signature du référentiel matériel roulant avec SNCF Mobilités…, autant de manifestations positives pour l’avenir de notre filière et auxquelles la FIF contribue de façon très forte et directe. Tout cela n’est pas le fait du hasard, mais plutôt d’un travail de fond et de long terme avec nos partenaires (Etat, Médiation, SNCF…) et qui débouche désormais sur des perspectives d’évolution majeure que nous appelons de nos vœux depuis des années.

CS2F du 5 décembre 2016 : de réelles perspectives pour l’industrie ferroviaire

 


Le Comité stratégique de la filière ferroviaire (CS2F) s’est réuni le lundi 5 décembre sous la présidence de Christophe SIRUGUE, secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie, en présence d’Alain VIDALIES, secrétaire d'État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, et de Louis NEGRE, Président de la FIF. La réunion a permis de dresser un état de la situation actuelle et à moyen terme et de faire le point sur l’avancée de dossiers initiés par le Comité.

Le premier sujet portait sur le plan de charge des sites français de matériel roulant, pour la période 2016-2025, lequel bénéficie de l’effet des annonces récentes de l’Etat et des Régions. La FIF a rappelé que la concrétisation de ces annonces en contrats est un élément prioritaire de vigilance. En dépit de ces avancées, le niveau de charge pour la prochaine décennie devrait rester sensiblement inférieur - en retrait de l’ordre de 20 à 25 % - au niveau élevé enregistré en 2015 et 2016,

Cette réunion a permis également de mettre en exergue la nécessité d’accélérer la modernisation du réseau ferroviaire grâce à un partenariat innovant entre les entreprises industrielles et SNCF Réseau. La FIF et SNCF Réseau ont ainsi pu présenter les principes de leur démarche conjointe, s’appuyant sur des « Partners day » pour identifier et définir les premiers projets concrets.

Un troisième volet à l’ordre du jour portait sur les aspects innovation et compétitivité de l’industrie. Le besoin impérieux d’innovations a été largement souligné, et impose notamment une évolution de la gouvernance et des projets de Railenium. Ce dernier doit s’exprimer par la publication d’une nouvelle feuille de route au second trimestre 2017. Si la filière n’est pas engagée collectivement dans la démarche « Industrie du Futur » soutenue par l’Etat, de nombreuses actions sont conduites dans cette logique. Trois exemples ont été exposés : la robotisation chez Bombardier Crespin, le rôle de « l’interclustering » dans la démultiplication des actions à la maille PME, le projet de continuité numérique Eurodigirail.

Cette réunion s’est conclue par la signature du référentiel de fonctionnement de la filière industrielle des matériels roulants par SNCF Mobilités et la FIF sous l’égide de la Médiation des entreprises, qui constitue une avancée notable pour les relations au sein des parties prenantes de la filière (SNCF Mobilité, les constructeurs, les équipementiers et fournisseurs).

Signature du « protocole d’accord partenarial entre SNCF réseau, la FIF et le SERCE autour de l’externalisation » dans le domaine de la signalisation

Le 6 décembre dernier, Patrick JEANTET, Président de SNCF Réseau, Louis NEGRE, Président de la FIF et Anne VALACHS, Directeur Général du SERCE ont signé le premier accord partenarial autour de l’externalisation » dans le domaine de la signalisation.

Ce partenariat gagnant-gagnant entre un grand acteur public et une filière industrielle privée est le signe d’une évolution majeure dans leur relation. Celle-ci va pouvoir désormais s’épanouir sur la base d’un dialogue constructif et équilibré visant à conjuguer le meilleur de ce que peut offrir le secteur public à travers SNCF Réseau, et  le secteur privé à travers la FIF, le SERCE et leurs membres.

L’externalisation dans le domaine de la signalisation est un défi pour l’industrie ferroviaire privée puisqu’il s’agit bien de lui transférer sur une grande échelle, la responsabilité de la mise en oeuvre de grands chantiers de modernisation.

Louis NEGRE a souligné que « c’est là un pari qui repose sur la confiance accordée par SNCF Réseau, et son Président, Patrick Jeantet, à notre Profession et à sa capacité à apporter une forte valeur ajoutée en termes de délais de réalisation, d’innovation et de partage d’expérience. Cela signifie également que le partage des connaissances des personnels de SNCF Réseau ainsi que celui du retour d’expérience devra s’opérer de façon harmonieuse. C’est en s’appuyant sur les compétences et le savoir-faire de SNCF Réseau que l’industrie pourra être au RDV. »

Shift²Rail : un programme dynamique au service des PME-PMI du secteur

La FIF a participé le 2 décembre au séminaire d'information sur les appels à projets 2017, une quarantaine d'entreprises (en majorité membres de la FIF) étant présentes. Ce séminaire fait suite à la tenue, te 17 novembre dernier, à Bruxelles, de la « mid-term » conference des projets lancés en anticipation : In2Rail, Roll2Rail, IT2Rail et SmartRail.

Il apparaît que Carlo Borghini, Directeur exécutif de l'entreprise commune (la JU), depuis mai dernier, met en place la feuille de route élaborée par les partenaires du programme européen Shift2Rail (920 M€) et que le programme a désormais atteint sa vitesse de croisière.

Les appels à projets 2015 et 2016 ont été sélectionnés il y a bientôt un an et sont en chantier depuis la rentrée de septembre.

Quelques projets avaient été lancés dès 2014 en anticipation de la création de la JU.

Le 17 janvier prochain, à Bruxelles, la JU organise un « Information day » sur le programme 2017. Un espace sera disponible afin de permettre aux PME de prendre contact avec des PME d'autres pays. En effet, il est rappelé que pour présenter un dossier en réponse aux open calls, il est impératif qu'au moins 3 entreprises de 3 pays différents soient partie prenante du projet.

Inscription : https://shift2railinformationday.eu/

Les industriels du ferroviaire renouvellent leur confiance à Louis NEGRE

Louis NEGRE vient de voir son mandat de Président de la FIF renouvelé pour la troisième fois par les adhérents de la Fédération lors de l’AG qui s’est tenue début décembre.

Il a tenu à remercier chaleureusement l’ensemble des membres de la Fédération pour leur confiance et a indiqué qu’il entendait poursuivre aux côtés des industriels l’action engagée en faveur d’une filière industrielle ferroviaire pérenne et compétitive.

« Le secteur ferroviaire national connaît actuellement de profondes mutations structurelles. En témoignent la coopération étroite et durable engagée par SNCF Réseau et son Président, Patricke JEANTET avec les industriels et les ingénieries afin de moderniser le réseau de façon intensive et accélérée, ou encore la volonté des Régions de faire bouger le système. Je suis donc très fier de pouvoir participer à ces évolutions aux côtés de l’industrie ».

La FIF membre de la délégation française à la réunion plénière du CEN/TC256

La FIF a participé à la dernière réunion du CEN/TC256 organisée par le comité néerlandais à Utrecht mi-novembre. Ces réunions biannuelles sont essentielles puisqu’elles entérinent toutes les décisions relatives au programme européen de normalisation ferroviaire couvrant l’ensemble des aspects, à l’exception des sujets électrotechnique traités par le CENELEC.

Des représentants de l’ERA, de l’UITP et de plusieurs comités nationaux, notamment anglais et allemands étaient également présents.

Les positions françaises ont été globalement prises en compte, notamment la décision d’adopter un mécanisme de transfert contrôlé des normes européennes à l’ISO.

Cette proposition de mécanisme a été par la suite adoptée par l’ISO à la fin du mois de novembre et cela, malgré l’opposition japonaise.

A noter également, l’évolution récente du processus de développement des normes permettant de réduire les délais de développement de plusieurs mois en sautant sous condition certaines étapes du processus.