Flash info

Pas d'articles à afficher.

Créer un PDF Recommander Imprimer

Le marché ensemblier de la 3e ligne de métro de Toulouse est attribué à Alstom

15/12/2020 - Alstom.com

Jean-Michel Lattes, Président de Tisséo Collectivités et Président de Tisséo Ingénierie et Jean-Baptiste Eyméoud, Président d’Alstom France, en présence de Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole ont signé symboliquement aujourd’hui 15 décembre 2020, le marché ensemblier du système de la 3ème ligne de métro de Toulouse.

Le système de transport comprend le matériel roulant (rames), les équipements d’automatisme et de voie, l’alimentation électrique et la maintenance.

Alstom a été désigné attributaire par Tisséo Ingénierie du marché du système de la troisième et nouvelle ligne de métro de 27 km pour un montant global de 713 millions d’euros HT, incluant toutes les options[1]. Cette ligne comprend 21 stations et desservira notamment la zone d’emploi aéronautique.

« La signature de ce marché correspond aux attentes du maître d’ouvrage Tisséo dans la mesure où l’investissement est maîtrisé (l’attributaire Alstom est le moins cher) mais aussi au niveau de la qualité technique, de la maintenance et du fonctionnement qui seront novateurs. Ce projet apportera de plus une nouvelle dimension qualitative pour les voyageurs (confort, sécurité, vitesse). Innovation et respect des contraintes budgétaires sont donc au rendez-vous ! », déclare Jean-Michel Lattes, Président de Tisséo Collectivités et Président de Tisséo Ingénierie.

La tranche ferme de la commande permet d’assurer une capacité initiale de transport de 5000 passagers par heure et par direction (pphpd), les options permettant d’atteindre 10000 pphpd. Elle inclut les solutions « Systèmes » performantes et éprouvées d’Alstom : les trains Métropolis™, la solution CBTC Urbalis™ 400, pour les automatismes de conduite sans conducteur et les sous-stations réversibles Hesop™. Elle intègre aussi l’installation de façades de quais incluant une signalétique dynamique d’indicateur de charge, et la pose de voie ferrée avec la solution automatisée Appitrack™. Et enfin, elle comprend six années de maintenance en ferme et douze en option.

« Cette commande est une excellente nouvelle pour Alstom et je remercie Tisséo et Toulouse Métropole pour leur confiance ! Alstom a remis une offre système très compétitive tout en proposant ses dernières technologies et innovations sur les différents sous-systèmes (véhicules, signalisation, infrastructure et alimentation électrique). Cette commande nous permettra de continuer à développer nos compétences en France dans tous ces domaines et également notre présence en Occitanie qui est déjà en pleine expansion avec nos Centres d’excellence électrique à Toulouse et de traction à Tarbes, et bientôt l’équipe de projet de la ligne 3. Nous ferons également appel à de nombreux partenaires locaux », déclare Jean-Baptiste Eyméoud, Président d’Alstom en France.

La métropole toulousaine est réputée pour son dynamisme économique et la qualité de vie du territoire. Le projet de 3ème ligne de métro s’inscrit dans la volonté d’augmenter l’attractivité de la ville dans une logique de mobilité durable et inclusive.

« Cette nouvelle étape est essentielle pour la concrétisation de la 3ème ligne du métro toulousain. Malgré la crise, nous devons maintenir notre haut niveau d’ambition. Nous devons réduire la pollution et développer l’écologie en ville : c’est pourquoi nous sommes déterminés à faire progresser le projet de la 3ème ligne aussi rapidement que possible », déclare Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole.

Alstom contribuera au dynamisme économique local avec son site à Toulouse qui sera le centre névralgique du projet. Il se développera en conséquence pour les activités de construction et de maintenance en favorisant ainsi l’emploi local. Au total, plus de 600 personnes en France travailleront sur ce projet, dont jusqu’à 400 personnes sur le territoire de la Métropole toulousaine au pic de l’activité. 80% des heures de travail sur ce projet seront réalisées en France et 55% directement en Occitanie. Des emplois seront également générés chez nos fournisseurs en France et au sein de la Métropole pour les activités d’installation, d’infrastructure et de déploiement des systèmes.

En raison de la particularité du projet de type « clé-en-main », regroupant des activités d’ingénierie, de production, de travaux et de mise au point de plusieurs systèmes, six autres sites français, en plus de Toulouse, sont mobilisés : Saint-Ouen pour la conception et le design du matériel et pour le système de pilotage automatique sans conducteur, Le Creusot pour les bogies et l’intégration du moteur conçu par Ornans, Villeurbanne pour l’électronique embarquée, Tarbes pour la traction et Valenciennes pour les essais et la validation du matériel roulant.

La solution de Systèmes intégrée d’Alstom permet une offre de transport d’une grande maturité, performante, confortable et conçue dans un objectif d’exploitabilité et de fiabilité maximum et il permet d’atteindre une disponibilité record de 99,8%. La solution proposée pour Toulouse s’appuie sur les produits déployés par Alstom pour le renouvellement des métros en France et dans le monde au travers de projets de rénovation ou d’agrandissement de réseau notamment à Paris, Lyon, Marseille, Barcelone, Montréal ou Amsterdam.

La conception du système et du métro retenue permet de proposer une solution minimisant l’attente en station avec une fréquence de circulation réduite dès la mise en service et permettant, via le passage des métros de 2 à 3 voitures, d’augmenter l’offre de transport jusqu’à 15000 passagers par heure et par direction sans modification de l’infrastructure.

Le matériel roulant appartient à la gamme Métropolis™. Il bénéficie des innovations et de l’amélioration continue, apportées à ce produit depuis plus de quinze ans, au travers des nombreux programmes R&D et des contrats exécutés dans le monde entier. En tant que métro de dernière génération, il est conçu pour améliorer l’expérience voyageurs mais aussi concilier performance, sobriété énergétique et facilité d’entretien, afin de maîtriser les coûts tout au long de son cycle de vie.

Pour les voyageurs, le renouveau du métro sera marqué notamment par un volume à bord augmenté et par une grande ouverture vers l’extérieur. L’expérience de voyage sera rendue plus agréable grâce à une ambiance climatisée, silencieuse et disposant d’un éclairage LED adaptatif en fonction des conditions de voyage, par une filtration de l'air renforcée et par des revêtements antibactériens sur les points de préhension pour un intérieur plus sain.

Le voyage sera facilité dès l’accès à bord, avec par exemple des façades de quais indiquant la densité de personnes à bord des voitures.

Urbalis™ 400 est une solution d’automatisme de conduite CBTC (Communication based train control) éprouvée et performante, en service commercial dans de nombreuses villes à travers le monde. Déployée ou en cours de déploiement sur plus de 100 lignes de métro et notamment à Lyon et Marseille, Urbalis 400™ est une solution générique, gérée en plateforme, afin d’assurer une sécurité et une fiabilité optimales ainsi qu’une pérennité de long terme. Cette solution a su également démontrer sa robustesse opérationnelle et ses capacités modulaires permettant de maîtriser les interfaces sensibles comme celles du train ou du poste de commande centralisé.

La solution de système de transport fournie par Alstom est également conçue afin de réduire son coût d’utilisation : d’importantes économies d’énergie sont réalisées grâce à la combinaison de sous-stations Hesop™ réversibles à récupération d’énergie de freinage, de systèmes de traction et freinage performants et de stratégies améliorées de pilotage automatique CBTC du train.

Et enfin le projet comprend également la construction d’une voie ferrée permettant de limiter les frottements et les particules au maximum grâce au roulement fer/fer et offrant des performances garanties dans le temps. Sa réalisation par une pose automatisée en tunnel (Appitrack™), permet une cadence de travaux multipliée par trois et assure ainsi la maitrise de la coactivité sur le site.

Alstom s’engage, avec ce contrat, à long terme sur la mobilité à Toulouse en assurant la construction et la maintenance de cette troisième ligne pour le compte de Tisséo.

[1] montant de plus de 470 millions d’euros pour la tranche ferme