Flash info

Le livre blanc d'anticipation de la Filière Industrielle Ferroviaire en ligne
_

Créer un PDF Recommander Imprimer

Alstom reçoit une commande de 23 métros supplémentaires pour l’Ile de France

29/03/2019 - Alstom.com

Une commande de près de 100 millions d’euros

29 mars 2019 – Alstom fournira à Île-de-France Mobilités et à la Société du Grand Paris 23 métros de 3 voitures destinés aux lignes 16 et 17 du Grand Paris Express pour un montant de plus de 100 millions d’euros[1]. Cette levée d’options s’inscrit dans le cadre du marché signé en septembre 2018 : 25 trains de 6 voitures ont déjà été commandés et sont actuellement en cours de développement sur le site d’Alstom à Valenciennes Petite-Forêt.

Ces nouveaux métros à roulement fer et de grande capacité pourront circuler jusqu’à 110 km/h en mode automatique sans conducteur. Les premiers métros sortiront d’usine dès 2022 et les premières mises en service commercial sont prévues à l’horizon 2024. Ces rames seront mises à dispositions des futurs opérateurs par Île-de-France Mobilités. Ils exploiteront ainsi un matériel de nouvelle génération, bénéficiant des dernières technologies et offrant des performances élevées.

« Nous sommes très fiers de la confiance renouvelée d’Île-de-France Mobilités et de la Société du Grand Paris. Nous sommes également particulièrement heureux de contribuer, avec ce marché, à la volonté gouvernementale de doubler le réseau métropolitain de Paris dans les 15 prochaines années », déclare Jean-Baptiste Eyméoud, Président d’Alstom France.

Basé sur les solutions de la gamme Metropolis d’Alstom, et enrichi par le retour d’expérience de ses clients, les nouveaux métros des lignes 15, 16 et 17 garantiront les plus hauts niveaux de disponibilité, de fiabilité et de sécurité. Chaque rame pourra transporter environ 500 passagers en version 3 voitures (54 mètres), et environ 1 000 passagers en version 6 voitures (108 mètres).

Afin de mener à bien ce projet, ce sont au total 350 salariés Alstom en France qui travailleront sur ce projet dont 150 ingénieurs expérimentés. Plus de 1150 emplois seront pérennisés en France dans la filière ferroviaire française grâce à ce projet. Alstom réservera également un volume de travail significatif d’heures de main d’œuvre à des personnes en insertion professionnelle.

Six sites français Alstom concevront et fabriqueront ces nouveaux matériels. Le site de Valenciennes Petite-Forêt est en charge du management de projet, des études, du développement, de la production, de l’assemblage et de la validation des trains. Cinq autres sites d’Alstom en France développeront et produiront les composants : Le Creusot pour les bogies, Ornans pour les moteurs, Tarbes pour les systèmes de traction, Villeurbanne pour l’électronique embarquée et le système de télémaintenance et Saint Ouen pour le design.

[1] Entièrement financé par Île-de-France Mobilités