Flash info

La Newsletter de la FIF de Février-Mars 2017 en ligne
_

Imprimer Recommander

INFRASTRUCTURE


  • Les Voies / Infrastructures : Efficacité sur toute la ligne

    Le groupement infrastructure rassemble l’ensemble des activités permettant de réaliser une voie de chemin de fer dans son intégralité. Si les données de base qui ont présidé à la construction des premières voies ferrées n’ont pas fondamentalement changé, les technologies et techniques de mise en œuvre des composants n’ont quant à elles, cessé de s’améliorer. Par ces innovations, les entreprises font face aux deux enjeux majeurs que sont d’une part l’accroissement des vitesses et d’autre part l’augmentation des charges par essieu.

    «En chiffres»
    • 18 entreprises et un cluster régional MECATEAM Cluster
    • 8000 salariés
    • 581,4 M € de CA (en 2015) hors pose de voie dont 37% à l’export

    Les entreprises françaises de l’infrastructure assurent à la fois la production des composants de la voie et la construction des infrastructures et la pose de voie. Elles se distinguent tout particulièrement par la réalisation de systèmes adaptés aux trains à grande vitesse. Dans ce domaine, elles promeuvent l’excellence française, reconnue au niveau mondial.

    Voies/ infrastructures : l’exigence de la vitesse

    De la recherche à la pose en passant par la conception et la fabrication, les industriels de la voie œuvrent au perfectionnement des voies dont la bonne qualité est essentielle. En effet, celles-ci peuvent souffrir des nombreux passages et du poids des trains (ex : fret). Les technologies de la voie sont complexes. Chaque élément a ses spécificités et nécessite des connaissances techniques pointues et, a fortiori, quand il s’agit de grande vitesse. Les systèmes adaptés aux trains à grande vitesse (renvoi sur la page matériel roulant et ensembliers) requièrent des caractéristiques techniques de la voie plus exigeantes du point de vue de la sécurité, de la fiabilité et de la gestion de la dégradation. Les industriels de la voie sont fortement exportateurs, en raison de leur savoir-faire lié à la Grande vitesse. Exemple de réussite française, la rame grande vitesse baptisée V150 a établi un record de vitesse à 574,8km/h le 3 avril 2007. Un succès auquel la qualité de la voie a largement contribué.

    «En bref»
    Les métiers du groupement Infrastructure :
    • fabrication de composants de la voie
    • fabrication d’équipements fixes
    • réalisation de matériels de contrôle, de construction et d’entretien des voies
    • construction, renouvellement de voies
    • pose et entretien de voies

    Voies/ Infrastructures : des innovations qui ont de l’avance

    Innover est le maître mot pour avancer plus vite et plus loin. Les entreprises membres travaillent chaque jour à améliorer matériaux et techniques dans ce but.
    Une meilleure résistance des voies permet d’augmenter la vitesse en toute sécurité. Aussi, des entreprises françaises ont-elles développé- diverses innovations dans ce sens. Ex : l’acier MHH, extrêmement résistant à l’usure sous très forts trafics ; des appareils de voie à pointe mobile (permettant le passage de train à 300km/h).

    «Zoom sur»
    Des aciers plus résistants

    Des recherches ont permis de mettre au point des aciers plus résistants à la fissuration et à l'usure. Ainsi, Eurotunnel a accepté de tester des rails en acier bainitique. Celui-ci présente une microstructure complexe très fine, de ferrite, de carbures et d'austénite, obtenue par refroidissement naturel après laminage à 950-1200°C. Cette technique permet de retarder de manière spectaculaire l’apparition des fissures de fatigue qui naissent en surface des rails, au contact des roues. L’acier MHH est lui un acier perlitique classique, mais sa formulation unique, enrichie en Chrome, et son durcissement après laminage par traitement thermique lui confèrent une résistance à l'usure exceptionnelle.

    Une installation rapide des voies offre un gain de temps et des économies non négligeables. Pour la pose ou la rénovation d’anciennes voies, les entreprises du groupement sont capables d’œuvrer en un temps limité, grâce à des innovations toujours plus performantes. Parmi celles-ci, on peut noter la voie sur dalle et le Fastclip (attaches élastiques), mais aussi la soudure électrique directement en voie offrant rapidité d’action, solidité et fiabilité. Enfin, ont aussi été développés des rails plus longs (plus de 100 mètres) induisant une installation plus rapide et donc plus économique.
    Le contrôle de la voie garantit sécurité et qualité de mise en œuvre. C’est pourquoi les matériels pour travaux de voie sont également essentiels. Ainsi, bourreuses, niveleuses, dresseuses, régaleuses, etc. sont régulièrement modernisées.
    Ces technologies ont largement contribué au record de vitesse sur la LGV Est le 3 avril 2007.
    Les industriels de l’infrastructure, étroitement associé au renouveau des tramways français, contribuent depuis plus de deux décennies à la résolution des problèmes de congestion urbaine. Les nouveaux composants et méthodes, développés spécifiquement, permettent une parfaite intégration dans l’environnement urbain et la compatibilité avec le réseau ferroviaire conventionnel (tram-trains), bien au-delà des frontières nationales.

    «Le Saviez-vous ?»

    Une réduction de 5 décibels a été réalisée grâce à la mise en place d’une nouvelle génération de voies intégrant des amortisseurs de vibration.

    Enfin, le groupement infrastructure est présent sur les voies dédiées au transport de fret, là où la charge à l’essieu des wagons est de 25 à 35 tonnes et les trains peuvent atteindre unitairement 10 à 20 000 tonnes. Il s’agit des voies ferrées d’Amérique du Nord, mais aussi des lignes dédiées au transport des minerais ou bien encore du charbon, en Afrique du Sud, Australie, Brésil, ou bien encore Mauritanie.